Coolangatta Gold 2008

3 semaines et 3 jours, cela résume ma préparation pour la Coolangatta Gold 2008, je peux vous dire qu’il n’y en a pas beaucoup ici qui s’alignerai sur cette course avec si peu de bagages…Mais je crois que je suis devenue « accro » ! C’est vraiment une course qui vaut le détour, seulement une poignée de compétiteurs sont à la poursuite de la gloire, le reste a pour seule ambition : franchir la ligne d’arrivée… Aucune rivalité entre les clubs car on ne porte pas les couleurs d’appartenance, seulement cette ambiance de respect et d’encouragement, de dépassement de soi. Cette année un record d’entrée avec presque 500 athlètes (moins de 19, open, master, équipes…)

Je suis donc arrivée sur la Gold Coast, toujours fidèle à mon club australien Northcliffe, fin septembre plutôt hors forme (du à un long break après les championnats du monde fin juillet), malade et complètement malmenée pas le décalage horaire qui m’a donné un mal de crane pendant une bonne semaine…je n’ai pas perdu une seconde avant de me remettre à l’entrainement, 3 fois par jour, et j’en ai pris plein la tête, des 6km de natation, des 10km de course, des 20km de kayak, des 10km de planche… pour tout vous dire les 2 premières semaines je ramais avec les cadettes du clubs…puis il y a eu ce petit déclic physique et j’ai commencé à retrouver de très bonnes sensations et à devenir toute excitée à l’approche de la course, aucun stress car c’est ma 4ème participation et que je n’ai d’autre objectif que de donner le meilleur et me faire plaisir ! Ce qui a de bien c’est que le coach m’a laissé gérer ces derniers quelques jours comme je le voulais et j’ai également pu prendre quelques jours de repos au boulot (au restaurant du club) pour reposer mes jambes…je suis également allée rendre visite à ma masseuse pour qu’elle détende tous ces petits muscles qui vont piquer pendant la course !

Dimanche 19, je me réveille en pleine forme, fresh comme jamais mais le ventre un peu noué…normal vous me direz. Magnifique journée, direction Surfers Paradise, départ prévu pour les filles 7h55, derniers réglages et le coup de pistolet retentit…C’est une course extrêmement tactique si vous voulez espérer une bonne place au final, il ne faut surtout pas louper le wagon de tête, la moindre erreur peut couter très cher. Je prends un très bon départ et me place au chaud les 10 premiers km en kayak puis je vais prendre quelques relais devant les 5 derniers km pour pas que cela soit toujours la même qui fasse le travail pour les autres, d’ailleurs c’était un peu tendu des fois…je pose le kayak en 4ème position, une vague derrière les 2 premières, et c’est parti pour 1km de course jusqu’à la planche, là il ne faut pas trainer car la course peut se jouer sur n’importe quelle transition, il faut être super vigilant, je vais très bien m’en sortir et rester avec le groupe de tête (6 filles) même si la première c’est envolée, on ne la reverra plus jamais…quelques problèmes musculaire en fin de planche, le cou et trapèze du coté droit complètement tétanisé, impossible de tourner la tête, de mauvaise augure avant la natation mais je me suis mise à l’arrière du pack et j’ai essayé de me relaxer au maximum et de m’étirer…Transition planche/nage gros carnage, une belle vague a levé et l’on c’est tout retrouvé dans la zone de bain au milieu de centaines de personnes et nippers, j’ai cru en avoir tué 4 ou 5…le bonnet et lunettes sur la tête et en piste pour la nage, je me suis calée dans les pieds tout le long afin de me ressourcer pour les derniers 7,5km de course sur sable bien mou (marrée haute !!!). Petit body surf et me voila en route pour le dernier parcours celui que tout le monde redoute…Après presque 3h d’effort c’est la partie ou il ne faut pas craquer…A 3km de la fin j’ai commencé à avoir des frissons, des crampes aux mains et impossible de sentir mes doigts d’orteils. Là il faut rester fort mentalement car le corps n’en peu plus et envoie des messages de SOS au cerveau. Je crois que le fait de voir toute la foule sur la plage et aussi tous les nippers en tenue à chaque surf club en train de vous encourager (tous les 500m) m’a beaucoup aider…Après 30,5km en 3h et 29min je franchis la ligne…5ème mon meilleur résultat…impossible re retenir mes larmes je suis à bout physiquement mais tellement contente…cela fait maintenant 5 jours et je ne peux toujours pas marcher correctement, la reprise va être dur…

MERCI à tous pour vos messages…

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s