15…

Le verdict est tombé, l’équipe de France retenue pour les championnats d’Europe a Alicante, Espagne, fin septembre a été annoncé dans la semaine. Une 15eme sélection pour ma part ainsi que 5 titres a défendre (planche, kayak, Ironwoman, sauvetage planche et relais Taplin), mais toujours autant de plaisir que de pouvoir porter du bleu blanc rouge.  L’été ne va donc pas être de tout repos…

Sinon ce 17 et 18 juin j’ai fait un petit tour du coté d’Oloron Sainte Marie pour la 8ème édition de l’opération « A TOUS SPORT », initiée par le Conseil régional d’Aquitaine et coordonnée par l’Union Nationale du Sport Scolaire et les lycéens du Lycée Supervielle d’Oloron Sainte Marie. Au programme de ces deux jours : raft, escalade, escrime fauteuil, course d’orientation patrimoniale, basket fauteuil, sarbacane. Deux journée très sympas, avec encore de belles rencontres et surtout une belle 2eme place de mon équipe (avec Cindy, Aurelie et spiderman) au classement général ;-) un grand merci encore a tous les bénévoles et organisateurs et un grand bravo a tous les participants!

ci-dessous un article très sympa de Martin Leprohon

Source : Revue Alerte Plus, Printemps/Été 2011, Société de Sauvetage – Division du Québec

Frenchy vs Aussies : Profil de Flora Manciet

Flora Manciet est une compétitrice en Sauvetage Sportif.  Elle fut championne australienne en Surf Ski en 2008 ainsi que Championne du Monde en Sauvetage avec Aquaplane à Rescue 2010 en Egypte. Flora n’est pas Australienne, Néo-Zélandaise ou Sud-Africaine, elle est Française et possiblement l’athlète en sauvetage originaire de l’hémisphère nord la plus prolifique de l’histoire du Sauvetage Sportif. Voici un portrait de notre cousine ainsi qu’une présentation du secret du succès derrière sa progression fulgurante.

Les débuts

Les débuts de Flora en sauvetage sportif sont similaires à ceux de nombre d’athlètes québécois et canadiens. Alors membre d’un club de natation, son entraîneur Walter Geyer, membre de l’Équipe de France de sauvetage, décide de présenter à ses nageurs ce sport. Par l’entremise d’une session à la plage au mois d’Août 1997, elle découvre les différentes embarcations (surf ski et aquaplane) qu’elle adore immédiatement. Lors de la saison suivante, elle prend part avec les nageurs du club de Hossegor aux Championnats de France de sauvetage côtier Jeunes (i.e. Jeunes Sauveteurs en plage) dont elle remporte dans sa catégorie. En 1999, elle remporte non seulement le titre junior mais également le titre senior lui permettant ainsi d’être sélectionné au sein de l’Équipe Nationale de France en vue des Championnats Mondiaux de Sauvetage Rescue 2000 à Manly Beach en Australie. Ce fut le point de départ d’un entraînement intensif incluant 1 à 2 pratiques d’aquaplane et de kayak par semaine en plus de la natation.

Au terme de ses études pré-universitaires, Flora décide de suivre plusieurs athlètes français et de s’expatrier en Australie. Après un séjour de quelques mois à Burleigh Heads elle récidive l’hiver suivant mais cette fois sous la tutelle de Pat O’Keefe, l’un des entraîneurs les plus prolifiques en Australie et membre du Club de Northcliffe. Soudainement, elle se voyait partie intégrante d’un régime d’entraînement de 3 fois par jour.

Si tu veux être le meilleur, entraines toi avec les meilleurs !

« Je suis tombée amoureuse de l’Australie, du mode de vie, du sauvetage et plus j’y allais plus je progressais et me rapprochais des Australiennes donc c’était très encouragent. »  Elle réalise son vœu en 2007 et participe à cet événement culte annuel jusqu’en 2010.

Mon rêve était de participer aux Kellogg’s Ironwoman séries et d’avoir un maillot avec mon nom dessus ! 

Toujours plus loin

À partir de 2005, Flora décide de relever un petit défi.  Le Coolangatta Gold est une épreuve de nage, aquaplane, surf ski et course de plus de 30 km sur la côte est australienne qui a été ramené à la vie après qu’un film culte australien eut créée cet événement en 1984. Un seul canadien à complété l’événement soit Jason Cross chez les Maîtres en 2005. Flora complète l’épreuve 4 années consécutives, récoltant une 5ième place chez les femmes en 2008. Cependant, si vous souhaitez connaître la plus longue épreuve que Flora a complété, prenez le Coolangatta Gold et multipliez par 161.

Stéphanie Geyer-Barneix est également une athlète française prolifique en sauvetage sportif qui était parmi les vedettes du sport alors que Flora faisait ses débuts dans la discipline. Malheureusement, à l’âge de  29 ans, celle-ci se doit de se battre contre quelque chose de plus imprévisible que l’océan : Le cancer du sein. Durant ses traitements et sa convalescence, Stéphanie a fait murir l’idée d’un projet hors de l’ordinaire : traverser l’océan atlantique en Aquaplane.

Flora reçoit ainsi l’invitation de prendre part à ce projet et au terme de deux ans de préparation, Alexandra Lux, Stéphanie et Flora entreprennent la traversée de l’Atlantique entre Cap Breton, Nouvelle-Écosse et Cap Breton en France le 22 juin 2009. Malgré nombre de septiques, particulièrement de notre côté de l’Atlantique, le trio assisté d’une équipe professionnelle de marins, scientifiques et de soutien médical, complète la traversée le 28 août 2009 devant plus de 5,000 personnes.

Soyez témoin de l’arrivée à : http://www.youtube.com/watch?v=31BxNYU7Qhw

Pourquoi pas vous?

Le sauvetage sportif origine de l’Australie. Ce n’est donc pas surprenant de retrouver les meilleurs clubs, entraîneurs et athlètes à cet endroit. « Les australiens disposent de conditions parfaites pour pratiquer ce sport, des plages magnifiques, des vagues, de la chaleur… c’est dans leur culture, ils commencent a l’âge de 5 ans ! Cela est difficilement comparable aux autres pays… Le sauvetage sportif, surtout la partie plage, est un sport qui demande énormément d’expérience. Il faut connaître parfaitement l’océan, les vagues, la plage et savoir gérer la concurrence car ce n’est pas comme en piscine ou tu nages tout seul dans ta ligne… »

« Il ne faut pas hésiter à s’exiler quelques semaines ou mois chaque année, beaucoup d’athlètes dans beaucoup d’autres sports le font… »

Plusieurs athlètes québécois au fil des ans ont tenté l’expérience. Avec la tenue des championnats mondiaux de sauvetage Rescue 2012 en Australie, il s’agit probablement de la meilleure opportunité au cours de la dernière décennie de s’expatrier.

« Il ne faut pas hésiter à s’exiler quelques semaines ou mois chaque année, beaucoup d’athlètes dans beaucoup d’autres sports le font… » nous confie Flora.

L’avenir

Depuis les Championnats du Monde de Sauvetage Rescue 2010 en Egypte, Flora a mis quelque peu de côté le sauvetage sportif afin de se concentrer sur le kayak. Elle souhaite ainsi se qualifier sur l’Équipe Nationale de France en 2011. «Beaucoup de choses vont dépendre de mes résultats en kayak mais je garde quand même comme objectif en sauvetage les championnats d’Europe fin septembre 2011 et bien sur les championnats du monde 2012 en Australie. »

C’est ainsi que les athlètes québécois auront non seulement à craindre les Australiens et les Néo-Zélandais lors de Rescue 2012, il est également fort à parier qu’ils devront ajouter une Française à cette liste.

Flora

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s